Lundi 22
Axe 1 Pratiques collaboratives
Animateur : Jacques Kerneis (session 1)
› 10:00 - 10:30 (30min)
› Amphithéâtre 250
Une pratique collaborative pour renouveler le travail partagé enseignant-Accompagnant aux Elèves en Situation de Handicap (AESH)
Marie Toullec-Théry  1@  
1 : Centre de recherche en éducation de Nantes  (CREN)  -  Site web
Université de Nantes : EA2661
Chemin de la Censive du Tertre BP 81227 44312 Nantes cedex 3 -  France

Accorder une place à tous les élèves, quels qu'ils soient n'est pas sans conséquences sur les pratiques des professeurs. Ils constatent d'ailleurs la diversification des leurs tâches et déclarent souvent ne pas effectuer de gestes d'adaptation spécifiques vis-à-vis d'un élève en situation de handicap, notamment d'ordre cognitif (Mazereau, 2011). Une tension se crée donc entre les prescriptions faites aux enseignants et leurs mises en œuvre. Ils ont alors tendance à conditionner la scolarisation de ces élèves à la présence d'un Accompagnant aux Elèves en Situation de Handicap (AESH), et parfois à leur déléguer la responsabilité des apprentissages (Toullec-Théry, 2013).

Après des études « sur » les pratiques d'accompagnement, nous avons mené des recherches « avec » les acteurs (Vinatier & Morrissette, 2015), au travers d'ingénieries coopératives (Sensevy, 2011) réunissant chercheure-AESH- enseignants. Mais il ne suffit pas de placer ces acteurs ensemble pour qu'ils produisent une analyse réflexive ; cette posture suppose que soient créées les conditions de la construction de significations partagées (Morrissette, 2012) via un dispositif méthodologique mêlant entretiens, films de la pratique effective et auto-confrontations.

Nos analyses prennent appui sur le cadre de la théorie de l'action conjointe en didactique (TACD) (Sensevy & Mercier, 2007), avec notamment le concept d'épistémologie pratique. Nous montrerons les paradoxes qui existent entre discours et pratiques chez deux enseignants, l'un en maternelle, l'autre au CE1. Leur mise au jour et la construction d'un problème commun (qu'est-ce qui fait que l'AESH est toujours à une distance intime de l'élève qu'il accompagne ?) ont engagé enseignants et AESH à reconsidérer leurs places respectives et à envisager des reconfigurations de leurs pratiques. Au-delà d'une visée compréhensive, ce dispositif coopératif s'inscrit en effet dans une visée transformative des pratiques.

 

Sensevy, G & Mercier, A. (2007). Agir ensemble : l'action didactique conjointe du professeur et des élèves. Rennes : PUR.

Toullec-Théry, M. (2013). Mises en œuvre parfois paradoxales dans l'action conjointe enseignant-AVS-élève handicapé. Deux études de cas à l'école primaire. Pratiques inclusives et savoirs scolaires (p.125-142). Nancy : PUN.

Vinatier, I. et Morissette, J. (2015). Les recherches collaboratives : enjeux et perspectives. Carrefours de l'Education, (39), 137-170.


Personnes connectées : 2